Patricia COTTET DUMOULIN

 

C'est depuis ma tendre enfance que je me passionne et constate les bienfaits des thérapies alternatives en voyant ma grand-mère soigner de nombreuses personnes avec ses mains.

À l'aube de mes 22 ans, ne voulant pas partir avec son don, elle décide de me le transmettre, car elle sentait que j'étais prête et que je pourrais à mon tour aider les personnes en souffrance.

J'ai débuté uniquement avec ma croyance et ma profonde volonté de soigner les personnes pour couper le feu et stopper les hémorragies, mais sans comprendre vraiment comment j'y parvenais. J'étais comme une intermédiaire entre "le Supérieur" et mon patient.

 

Depuis, j'ai cherché à comprendre de manière plus rationnelle les principes du magnétisme, les origines de ce dernier dans les notions de physique quantique ainsi que des champs électromagnétiques terrestres. Par la suite, j'ai pu constater des effets positifs liés à leur utilisation sur l'organisme au travers du mental, du corps physique et de l'énergétique. Dès lors, Je compris comment les soins à distance pouvaient alors fonctionner dans certains cas.

Le magnétisme n'a pas de barrière, il peut également  être pratiqué sur les animaux, notamment pour les hémorragies et favorise la cicatrisation lors d'une opération. 

Toujours avide de compléter mes soins, je me suis également formée à la médecine chinoise et pratique le Tui Na afin de maintenir et de rétablir les flux  énergétiques par massage, manipulation des articulations, et pressions sur les points d'acupuncture.

 

J'utilise également la technique de pose de ventouses pour stimuler la circulation sanguine, la circulation énergétique et lymphatique. La médecine traditionnelle chinoise agit aussi bien sur le plan physique, psychologique et émotionnel.

J'ai aujourd'hui une trentaine d'années d'expérience et les résultats sont surprenants. 

 

Pour rappel, le magnétisme ne saurait en aucun cas se substituer à un traitement médical, il est indispensable de consulter votre médecin qui seul est habilité à prononcer un diagnostique.

Patricia Cottet Dumoulin